Méthode & adaptabilité

GIS-MIC maîtrise les méthodes de contrôle surfacique et de compacité tant au niveau de la réalisation que de leur expertise.

  • Méthodes de contrôles
  • Procédures
  • Codes / Normes
  • Expertise

Définition des différentes méthodes CND proposées

Magnétoscopie

CND : Méthodes de contrôles - Magnétoscopie - GIS-MIC

La magnétoscopie consiste à aimanter la pièce à contrôler à l’aide d'un champ magnétique suffisamment élevé. En présence d’une discontinuité, les lignes du champ magnétique subissent une distorsion qui génère un champ de fuite magnétique, appelé également fuite de flux magnétique.

Un produit indicateur est appliqué sur la surface à examiner pendant l’aimantation (technique simultanée) ou après aimantation (technique résiduelle). Le produit indicateur noir coloré et/ou fluorescent est attiré au droit du défaut par les forces magnétiques pour former des indications.

Ces indications sont observées soit en lumière blanche artificielle ou lumière du jour, soit sous rayonnement ultraviolet (UV-A), selon le type de produit indicateur utilisé.

Les indications sont d’autant mieux détectées qu’elles se situent perpendiculairement aux lignes de force du champ magnétique.


Ressuage

CND : Méthodes de contrôles - Ressuage - GIS-MIC

Le ressuage comporte quatre phases dont la première consiste à bien nettoyer la pièce à contrôler. Un liquide coloré et/ou fluorescent, appelé “pénétrant”, est ensuite appliqué sur la surface à contrôler au cours de la deuxième phase. Il pénètre par capillarité à l’intérieur des discontinuités, nécessitant une durée de pénétration avant l’étape suivante.

Durant la troisième phase, l’excès de pénétrant en surface est éliminé.

La surface peut alors être recouverte d’une couche mince de “révélateur” qui absorbe le pénétrant contenu dans les discontinuités, pendant cette quatrième phase, le révélateur fait "ressuer" le pénétrant, à la suite de quoi les indications de discontinuités apparaissent en surface.

L’observation des indications s’effectue, selon le type de pénétrant utilisé, soit sous lumière blanche artificielle (ou à la lumière du jour) soit sous rayonnement ultraviolet (UV-A).


Ultrasons

CND : Méthodes de contrôles - Ultrasons - GIS-MIC

Dans la configuration dite en réflexion, la plus commune, l’inspection d’une pièce consiste à déplacer un traducteur ultrasonore, jouant les rôles d’émetteur et de récepteur, sur ou au-dessus de la surface et à collecter puis analyser les signaux reçus.

On distingue les contrôles au contact, pour lesquels le traducteur ultrasonore est positionné sur la surface de la pièce avec utilisation d’un couplant et les contrôles en immersion, le traducteur étant alors déplacé à une certaine distance de la pièce dans un milieu liquide, en général de l’eau. On distingue également les contrôles manuels pour lesquels le déplacement du traducteur est effectué par un opérateur et les contrôles automatisés.

Le choix du traducteur, de ses dimensions, de la fréquence des ondes qu’il fournit, de l’application de réglages spécifiques (lois de retards pour les multiéléments) détermine les caractéristiques du faisceau ultrasonore transmis dans la pièce et par voie de conséquence la sensibilité et la résolution spatiale du contrôle.

Le diagnostic s’effectue à partir de l’analyse des signaux reçus, la présence d’un défaut se signalant par la réception d’échos provenant de la réflexion ou diffraction du faisceau incident.


Radiographie

CND : Méthodes de contrôles - Radioscopie - GIS-MIC

La radiographie est une méthode de contrôle non destructif qui consiste à obtenir une image de la densité de matière d’un objet traversé par un rayonnement électromagnétique X ou gamma. L’image est obtenue grâce à un détecteur qui est soit :

un film argentique,

un écran photostimulable à mémoire réutilisable,

un ensemble de détecteurs numériques.


Le principe de la méthode est basé sur l’absorption différentielle du milieu en fonction du numéro atomique des atomes le composant et de la masse volumique. Tout manque de matière induira une plus faible absorption et donc, localement, une plus forte densité optique sur le film ou un niveau de gris plus élevé dans le cas des images numériques.

En radiologie industrielle, les rayons X sont produits par un tube à rayons X (le plus souvent) ou par un accélérateur de particules pour les applications à haute énergie. Les sources de rayonnement gamma utilisées industriellement sont l’iridium 192, le cobalt 60 et le sélénium 75.

La radiographie est une technique qui permet de visualiser les manques de matière du volume de l’objet contrôlé, sur une image à deux dimensions. Il existe une technique d’examen basée également sur l’absorption des rayonnements électromagnétiques qui permet d’obtenir les densités de matière par éléments de volume : la tomographie.

En raison du caractère ionisant des rayons X ou Gamma, des consignes strictes de radioprotection doivent être appliquées.


CND : Procédures - GIS-MIC

Nous pouvons réaliser/ vérifier vos procédures de contrôles.

Nous avons des experts certifiés niveau 2 et 3 selon NF EN ISO 9712 - COFREND.

Ces procédures peuvent être réalisées selon les codes de construction suivants : CODAP, CODETI, EN 1090, Standarts EN et ISO, RCC-M, ASME, AWS, API, BS…


CND : Codes / Normes - GIS-MIC
CODAP
Code des équipement sous pression
CODETI
Code des tuyauteries industrielles
CODRES
Code des réservoirs
RCC-M
Règle de conception et de construction des centrales nucléaires
ASME
Code américain
BS
British Standarts
AWS
American Welding Society
API
American Pipeline
Standarts Européens
Structure, Ouvrage d’Art, Chaudières…

Nos experts CND niveau 3 selon NF EN ISO 9712 - COFREND interviennent dans le cas de vérification de procédures mais aussi dans les cas suivants :

CND : Expertise CND - GIS-MIC

litiges dans le cas d’une interprétation selon les techniques conventionnels (contre-interprétation de radiogrammes, localisation et dimensionnement spécifique de défauts…).

suivi d’opération de contrôle non destructif réalisée à l’étranger, vérification des bonnes pratiques, contre-interprétation…

intervention dans des cas spécifiques de limites des cahier des charges par rapport aux épaisseurs, matériaux, type de chanfrein, environnement…

conseil dans le choix du type de contrôle non destructif à mettre en oeuvre



Nos spécialistes CND certifiés Niveaux 2 et 3 (COFREND/ASNT), interviennent avec nos équipements en France et à l’international.

Nous exploitons les méthodes conventionnelles, type ultrasons, radiographie, ressuage et magnétoscopie.

GIS-MIC utilise également les nouvelles méthodes comme le phased array, le TOFD ou encore l’ACFM.

Nos compétences et métiers

Ingénieur, Techicien Niveaux 2 et 3 (COFREND/ASNT) dans les domaines de la RT/UT/MT/PT.
Phased array, ACFM, AUT et TOFD.

Nos reconnaissances

Certification COFRAC Inspection - GIS-MIC
Certification MASE Est Assistance technique, Inspection, CND, Formation - GIS-MIC
Certification TUV NORD ISO 9001 - GIS-MIC Certification TUV NORD ISO 9001 - GIS-MIC Certification TUV NORD BS OHSAS 18001 - GIS-MIC
Séparateur vertical
Cefri - GIS-MIC Nucléaire